tempete-sable-sahara

Quel impact du sable venu du Sahara sur la santé ?



Au début du mois de février, on remarquait déjà un nuage ocre qui recouvrait une partie du ciel de la France. Un phénomène expliqué par le sable venu du Sahara suite à une tempête du sable dans le désert.

La présence de poussières ou de particules d’air peut altérer la qualité de celui-ci et impacter directement la santé. En 2008, une étude parue dans la revue Epidemiology s’était déjà penchée sur la question.

Effet sur la santé

Le sable en provenance du Sahara est transporté par des brumes qui contiennent de nombreuses particules toxiques pour la santé. Sur environ 25 000 décès étudiés, il a été révélé la présence du phosphore, du fer, de l’aluminium, du carbone, du cadmium, du nitrate, de l’ammonium, etc.

Selon les scientifiques, le taux de décès occasionnés par ce phénomène augmente de 8,4 % les jours où le sable est fortement pollué. Toutefois, l’étude n’a pas réussi à prouver si la composition chimique de l’air avait un effet direct sur la santé et les décès.

Une autre étude réalisée dans la même année s’est étendue sur le lien entre les brumes de sables et les troubles respiratoires. Pour faire leur étude, ils ont pris pour exemple les brumes caribéennes et ont constaté qu’elles pouvaient être vectrices d’asthme et des troubles oculaires comme les conjonctivites.

Un chercheur au Centre national de recherches météorologiques explique le phénomène des brumes par un système dépressionnaire qui en serait la cause (une zone dont la pression atmosphérique est basse). Le vent jouerait aussi un grand rôle. Ce qui provoque le déplacement du sable. Les nuages de sable peuvent aller très loin selon la portée du vent et en fonction des conditions météorologiques. Les poussières aperçues au cours de ce mois sont attendues en Scandinavie par exemple.

Les brumes prennent naissance dans le désert. Le plus proche de la France est le désert du Sahara. Ce phénomène est régulier et s’observe aussi en Australie, avec la proximité du désert de Gobi.

Lorsque les poussières sont poussées dans l’atmosphère, plusieurs choses peuvent se passer, surtout s’il y a des précipitations. Par ailleurs, certaines périodes sont plus propices que d’autres. En hiver et en automne par exemple, les régimes dépressionnaires qui traversent l’Afrique du Nord peuvent provoquer des conditions favorables. Les brumes de sable ne sont pas seulement nocives. Elles comportent aussi des avantages. En déposant la poussière de sable dans l’eau de mer, elles empêchent la formation des cyclones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *