pleurer-pendant-sommeil

Pleurer pendant le sommeil : Les significations

Enfant ou adulte, Il peut arriver que vous couliez des larmes pendant le sommeil. Pourquoi cela arrive-t-il ? Quelles en sont les significations ? Y a-t-il des conséquences ?

Cet article fait le tour de la question.

On aborde brièvement les phases du sommeil

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il paraît important de faire une brève allusion aux différentes phases du sommeil.

En effet, lorsque nous nous endormons, notre cerveau traverse 3 phases de l’endormissement jusqu’à notre réveil. Ainsi, il est essentiel de comprendre ce concept pour aborder plus facilement les facteurs liés au sommeil.

Le sommeil lent léger

Le sommeil lent léger est la première phase du sommeil. Elle dure environ cinq minutes. Pendant cette phase, la respiration tend à se régulariser et le corps se détend. Certaines personnes peuvent ressentir pendant ce laps de temps, une sensation de chute. 

Sommeil lent profond

Quand vient la phase du sommeil lent profond, le corps devient immobile et nous sommes de moins en moins sensibles aux facteurs extérieurs tels que les bruits, les odeurs, le toucher, etc. Le rythme cardiaque est régulier et l’organisme entier est au repos.

Sommeil paradoxal

A ce stade l’activité cérébrale devient intense, le rythme cardiaque s’accélère et le corps peut réagir pendant que nous sommes inconscient. On peut alors rire, parler, bouger et même pleurer sans en avoir le moindre souvenir à notre réveil. Le sommeil paradoxal est aussi la phase du sommeil caractérisée par les rêves.

Pourquoi pleure-t-on pendant le sommeil ?

Maintenant qu’on en sait un peu plus sur les phases du sommeil, nous pouvons aborder les raisons qui font que l’on peut pleurer en dormant. 

Durant le sommeil, nos émotions les plus agréables et les plus tristes reviennent à la surface. Nos rêves deviennent le vecteur de nos sentiments les plus profonds : la peine, l’angoisse, le stress, la peur, le chagrin, la fatigue, etc…

Les pleurs sont donc la traduction physique de nos émotions. D’un autre côté, il est également possible que la prise fréquente de substances excitantes telles que la drogue ou la caféine soit à l’origine des larmes versées durant le sommeil.

Par ailleurs, certains interprètent les pleurs comme un relâchement de la tension, ce qui est plutôt bon signe.

pleurer-pendant-sommeil

Des conséquences sur le quotidien ?

Pleurer pendant votre sommeil peut avoir des conséquences réelles sur votre quotidien. 

  • Sur le plan professionnel par exemple, vous pourriez constamment ressentir une fatigue profonde, ce qui n’est pas forcément bon pour votre travail.
  • Sur le plan social, cela peut vous rendre introverti. Vous risquez de vous renfermer sur vous-même et cela dégradera votre relation avec les autres.
  • Sur le plan sanitaire, vous pourriez très vite perdre votre tonus et développer des maux qui n’ont pas forcément de rapport avec votre alimentation ou votre hygiène par exemple.

Comment arrêter de pleurer pendant son sommeil ?

La meilleure solution est de consulter un médecin ou un spécialiste de la somniloquie et des troubles du sommeil. Ce dernier vous dictera la bonne conduite à adopter et selon la situation, il pourra définir la meilleure thérapie.

Vous pleurez pendant votre sommeil ? C’est peut-être le moment de consulter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.