greffe autologue cheveux

La technique de la microgreffe autologue

La microgreffe autologue qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la microgreffe autologue est simple : il s’agit de prélever au niveau de la zone donneuse du cuir chevelu (généralement la partie postérieure du crâne) des cheveux dont nous savons qu’ils sont programmés génétiquement pour bénéficier à vie de cycles normaux et donc de ne jamais tomber définitivement, dans l’objectif de les réimplanter au niveau de la zone receveuse dégarnie (généralement les golfs frontaux et du sommet du crâne encore appelé vertex) où ils garderont à vie leur capacité à pousser avec les caractéristiques de longévité de la zone donneuse.

Le donneur et le receveur ne faisant qu’un, aucun risque de rejet. La greffe de cheveux d’une autre personne ou greffe hétérologue serait possible à condition de trouver un donneur parfaitement compatible et de prendre un traitement immunodépresseur pour éviter tout rejet ce qui parait bien lourd et démesuré compte tenu des effets secondaires non négligeables encourus.

La greffe de cheveux autologue est donc une redistribution du « capital cheveu » que le médecin va s’efforcer d’optimiser au maximum en fonction de l’état de la chevelure et de l’age du candidat à la greffe autologue. En effet si les cheveux réimplantés au niveau de la zone receveuse garderont leurs cycles normaux comme nous l’avons vu, il est bien évident que les cheveux préexistants voisins de ces derniers finiront inexorablement par tomber définitivement, nécessitant une ou plusieurs nouvelles greffes, à condition que la zone donneuse soit encore suffisamment dense en cheveux transplantables. D’où la notion de stratégie opératoire du médecin qui doit être capable d’extrapoler l’évolution de la chevelure à moyen et à long terme.

Evolution récente de la micro greffe capillaire

L’évolution de la greffe de cheveux durant les 5 dernières années a considérablement amélioré la qualité des chevelures transplantées : la densité, l’aspect naturel et l’homogénéité des implants constitue maintenant une réelle solution offerte à celles et ceux qui n’acceptent plus de voir leur chevelure se clairsemer inexorablement.

La greffe de cheveux est devenue greffe d’unités folliculaires, assurant grâce au respect de la nature folliculaire du patient une densité totalement naturelle et en harmonie avec le reste de la chevelure. Finie la chevelure de poupée ou de rangs d’oignons de années 80 !

Une unité folliculaire est un groupe naturel de 1 à 4 cheveux (si 18 % des follicules sont esseulés, une majorité de 57 % sont par groupe de 2 cheveux, 21 % par groupe de 3 et 3 % seulement par groupe de 4 cheveux). Les unités folliculaires sont des entités anatomiques distinctes mais chaque cheveu se trouvant à l’intérieur de l’unité comporte son propre follicule.

Les 2 techniques de micro greffe autologue les plus répandues dans le monde

Deux grandes techniques de micro greffes autologues de cheveux sont pratiquées de nos jours dans le monde entier :

  • La technique dite des bandelettes appelée aussi F.U.T. (Follicular Unit Transplantation) : technique la plus largement utilisée par les spécialistes de la greffe capillaire.
  • La technique dite au punch ou encore directe et souvent appelée F.U.E (Follicular Unit Extraction) qui fait de plus en plus d’adeptes grâce à son côté beaucoup moins invasif que la technique de bandelettes.

Ces deux techniques de transplantation capillaire ont le même objectif : implanter sur les zones receveuses des greffons (unités folliculaires) prélevés au niveau de la zone donneuse. Elles ne diffèrent que par le mode de prélèvement des greffons :

  • Dans la technique F.U.T ce sont une ou plusieurs bandelettes de cuir chevelu qui sont prélevées au niveau de la zone donneuse puis découpées en greffons avant d’être réimplantés au niveau de la zone receveuse. La phase de prélèvement des bandelettes puis de suture est un acte chirurgical pratiqué en salle d’opération sous anesthésie locale par un chirurgien. La phase de découpe manuelle des bandelettes en greffons est longue et minutieuse ; c’est la raison pour laquelle elle est généralement pratiquée sous microscope par une équipe de personnes spécialement qualifiées pour ce type de découpe. La réimplantation manuelle des greffons est réalisée par un praticien en introduisant les greffons un pas un à l’aide d’une pince spéciale dans chaque incision initialement réalisée au niveau de la zone receveuse.
  • Dans la technique F.U.E les greffons sont prélevés manuellement par punch au niveau de la zone donneuse puis directement réimplantés à la pince au niveau des incisions de la zone receveuse. Elle peut être pratiquée par un médecin non chirurgien en cabinet de ville sous simple anesthésie locale. Le seul inconvénient par rapport à la technique des bandelettes est sa longueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *