hydrothérapie

Les bienfaits de l’hydrothérapie

Il s’agit d’une technique esthétique de rajeunissement des zones découvertes : visage en premier lieu mais aussi cou, décolleté et mains, utilisant l’eau comme acteur principal du traitement.

L’hydrothérapie, comment ça fonctionne ?

Ce sont des appareils qui possède 2 fonctions :

  • La première permet de réaliser une micro dermabrasion par projection et aspiration contrôlées de poudre de noyaux de fruit à l’aide de la première pièce à main
  • La seconde consiste à projeter sur la peau ainsi préparée des micros jets de solution traitante et nourrissante stérile sous haute pression contrôlées de 15 à 20 bars à l’aide de la deuxième pièce à main de l’appareil

Les micros jets d’eau pénètrent d’autant mieux la peau que cette dernière a été préalablement rendue perméable lors de la première phase de préparation de la peau par la micro dermabrasion.

Cette technique s’apparente à une : « mésothérapie sans aiguille ».

Dans la dernière génération d’appareil la micro dermabrasion est réalisée en même temps que la projection de solution active grâce à l’action d’un disque diamanté au nouveau de l’unique pièce à main.

Quelles sont les applications de l’hydrothérapie ?

La vocation première de l’hydrothérapie est d’ordre esthétique, à savoir le traitement des principales manifestations du vieillissement intrinsèque cutané et de l’héliodermie, grâce notamment à l’action physique de la micro dermabrasion et l’activité des différents ingrédients véhiculés par l’eau sur les cellules cible de l’épiderme et du derme.

La projection des micros jets de solution traitante et nourrissante sous haute pression contrôlée suivie de leur ré aspiration par un vacuum dont la puissance est également contrôlée réalise un excellent nettoyage de peau. Dans l’acné comédonienne, l’élimination des bouchons cornéens par la micro dermabrasion et celle de l’excès de sébum contenu dans les follicules pilo-sébacés grâce au vacuum, participent à la prévention des stades ultérieurs susceptibles d’évoluer vers l’acné inflammatoire.

Comment agit exactement l’hydrothérapie ?

3 moyens d’action : mécanique, physiologique et pharmacologique agissent en synergie :

  • Mécanique : la pression des micros jets d’eau sur la peau entraine un véritable massage et drainage en profondeur favorisant les échanges inter cellulaires. Par ailleurs la micro dermabrasion et l’action des micros jets d’eau réalisent un parfait nettoyage de la peau comme nous l’avons vu.
  • Physiologique : la micro dermabrasion entraine des effets bénéfiques bien connus sur la stimulation du renouvellement épidermique et sur la production de collagène (travaux de Rubin et Greebaum). Par ailleurs la vasodilatation temporaire des vaisseaux sanguins sous cutanés augmente l’oxygénation cellulaire. Enfin une fraction non négligeable d’eau renfermant les ingrédients préalablement introduits demeure in situ participant à la réhydratation profonde de la peau
  • Pharmacologique : les molécules actives véhiculées sous pression par les micros jets d’eau agissent sur les cellules cibles de l’épiderme comme les mélanocytes et celles du derme superficiel comme les fibroblastes et ce, sans effet systémique.

Aucune autre technique de réjuvénation faciale ne met en jeu autant de mécanismes différents concourant tous à embellir la peau à court et moyen terme.

Quelles sont les preuves du passage trans-épidermique de molécules actives ?

Les travaux du laboratoire de pharmacotechnie, biopharmacie et cosmétologie de la faculté de Pharmacie de LYON ont démontré par biopsie sur explants de peau animale maintenue en survie la pénétration transdermique du sodium ascorbyl phosphate administré par l’appareil ainsi que l’augmentation de la réhydratation profonde induite.

L’Institut de chirurgie maxillo-faciale et de chirurgie plastique – Hôpital Pitié Salpétrière – Paris, a réalisé un certain nombre de travaux pharmacologiques et cliniques sur volontaires publiés dans la revue : INTERNATIONAL JOURNAL OF COSMETIC SURGERY AND AESTHETIC DERMATOLOGY – Vol 5, Number 2, 2003 et repris dans le bulletin trimestriel de l’AFME DE NOVEMBRE 2003 sous le titre : Dermal Improvement via Aquapressure : DIVA Protocol.

Il a démontré sur biopsie entre autres, la pénétration jusqu’au derme papillaire d’encre de chine projeté par l’appareil ainsi que l’effet anesthésiant de la xylocaine projetée par le l’appareil identique à celui obtenu par voie injectable.

Par ailleurs le Service de stomatologie et d’anatomo- pathologie – Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris a démontré sur explants de peau humaine maintenus en survie, l’augmentation significative du turn over épidermique et de la synthèse du collagène induite par la vitamine C en solution projetée selon la technique d’hydrothérapie par rapport aux effets obtenus avec la même quantité de vitamine C appliquée par voie topique classique.

Quelles sont les preuves cliniques de l’efficacité de l’hydrothérapie ?

Il a été observé sur 30 patients et 5 séances :

  • Une modification du derme avec activation des fibroblastes
  • Une augmentation de la synthèse de collagène
  • Une augmentation de l’hydratation du derme

et chez ceux ayant accepté une biopsie cutanée :

  • Une normalisation du stratum corneum et de son maillage
  • Un épaississement de l’épiderme
  • Une réapparition des crêtes dermiques papillaires

Par ailleurs un excellent nettoyage de peau avec suppression des comédons est constaté, participant au rôle préventif de l’acné inflammatoire.

En Conclusion, cette technique comme peu invalidante permettant d’obtenir des modifications du derme sans blessure dermique.

Quel est le déroulement d’une séance d’hydrothérapie ?

Une séance se déroule en 2 temps :

Tout d’abord une préparation de la peau du visage, du cou, voire du décolleté et des mains, pour supprimer le maximum de couche cornée afin de rendre la peau la plus perméable possible: pour cela on pratique à l’aide de la première pièce à main de l’appareil une micro dermabrasion par projection/ aspiration contrôlées de poudre abrasive neutre (noyaux d’olive) en insistant sur certaines zones comme les ridules les tâches pigmentaires, les cicatrices etc…Cette phase dure environ une dizaine de minute.

Dans un second temps, à l’aide de la deuxième pièce à main de l’appareil, on projette sur toutes les surfaces cutanées préalablement préparées lors de la première phase, des micros jets d’eau stérile sous très haute pression /dépression contrôlées de 15 à 17 bars. Dans laquelle on incorpore extemporanément une ou plusieurs préparations cosmétiques présentées sous forme lyophilisée et que l’on dilue extemporanément (coup d’éclat, anti âge, dépigmentant ou anti peau grasse).

Cette seconde phase dure 15 à 20 minutes selon la surface à traiter.

Dans la dernière génération d’appareil la microdermabrasion par action l’action d’un disque diamanté. Est réalisée en même temps que la projection de solution traitante.

Quelle est la composition de chacune de ces 4 préparations cosmétiques lyophilisées ?

Les préparations cosmétiques lyophilisées sont constituées de mélanges d’extraits végétaux tous connus pour leur efficacité et innocuité ainsi que des vitamines et certains constituant classiques comme l’acide hyaluronique.

Elles ne contiennent ni parabènes ni phenoxy éthanol.

Ce traitement est-il douloureux et invalidant ?

Exceptionnellement la phase de micro dermabrasion sèche par projection de poudre de noyaux de fruit peut être ressentie quelque peu désagréablement par certaines peaux particulièrement sensibles : il suffit d’adapter les paramètres de projection et aspiration de la poudre abrasive pour atténuer cette sensation. Il est recommandé de procéder à une touche d’essai sur l’avant-bras pour habituer le patient à la micro dermabrasion avant de passer au visage.

Une légère hyperémie transitoire est généralement constatée en fin de séance, due à l’effet vacuum. Elle est voulue et participe à la meilleure oxygénation de la peau et à l’éclat du teint. Elle disparaît généralement en quelques minutes à quelques heures. Elle n’empêche absolument pas de mener une vie sociale immédiatement après la séance.

Quelles sont les recommandations à faire en fin de séance ?

La peau étant fragilisée en fin de séance du fait de la perte du film hydro lipidique et de la couche cornée, il est important d’appliquer une crème protectrice et dermo réparatrice afin d’éviter toute perte insensible en eau qui conduirait à un état de sécheresse cutanée. Cette crème doit être la plus neutre possible pour être parfaitement tolérée. Il existe une telle crème sans parfum ni colorant et sans parabènes ni phenoxyethanol pour une tolérance optimale.

Par ailleurs, il est préconisé d’appliquer entre deux séances un des 3 sérums matin et soir sur peau propre :

  • Sérum anti âge
  • Sérum éclaircissant
  • Sérum peau grasse

Application suivie par celle de la crème protectrice et dermo réparatrice, afin d’optimiser les résultats acquis après une séance.

Les sérums tout comme la crème sont dépourvus de parfum, colorant et conservateurs de type parabènes et phenoxyethanol et sont donc parfaitement tolérés même sur peau sensible et fragilisée.

Y a-t-il des contre-indications et des précautions à respecter ?

Seules contre-indications :

  • Peau atteintes de dermatoses avérées comme l’acné inflammatoire, la rosacée sévère, l’herpès etc…
  • Peau ayant subie un traitement chirurgical comme un lifting de moins de 3 mois ou un traitement esthétique comme un peeling chimique de moins de 3 semaines.

Les précautions : éviter l’exposition solaire volontaire pendant au moins 3 semaines.

Appliquer une crème haute protection (SPF au moins de 40) en période ensoleillée pendant les 2 à 3 semaines suivant le traitement.

Quels effets peut-on attendre en fonction du protocole recommandé ?

Un traitement d’attaque de 5 séances espacées de 10 à 15 jours d’intervalle est recommandé.

Dès la première séance :

  • Le grain de peau est uniformisé et doux au toucher
  • L’éclat du teint est ravivé
  • Les comédons sont éliminés et les pores resserrés
  • La peau bien hydratée est souple et douce

On constate systématiquement que la peau propre et saine, respire et retrouve tout son éclat et sa douceur. C’est un résultat particulièrement important jamais atteint par aucune autre technique de réjuvénation faciale (laser, lumière pulsée, ultra son, courant électrique etc..).

Cela en fait une technique de référence pour les Spas et centres de thalassothérapie qui accueillent généralement une clientèle exigeante en séjour court n’autorisant qu’une seule séance d’hydrothérapie.

Après quelques séances : généralement 4 à 5 séances espacées de 10 à 15 jours d’intervalle :

  • Les rides superficielles et ridules sont estompées
  • Les tâches pigmentaires sont gommées
  • Les cicatrices d’acné sont atténuées
  • La peau du visage et du cou est plus ferme et élastique

Un traitement d’entretien tous les mois à tous les trimestres voire tous les semestres est préconisé en fonction de différents facteurs comme l’âge de la personne, l’état initial de sa peau et des résultats acquis lors de la première séance.

Quelle est la place de l’hydrothérapie par rapport aux autres techniques de réjuvénation ?

Les indications du traitement sont les mêmes que celles des techniques de réjuvénation bien connues comme les leds, les lampes flash ou IPL, les lasers fractionnels. Toutefois, ces techniques agissent par blessure dermique. Le gros avantage de l’hydrothérapie est justement ce à quoi était très attaché à démontrer le corps médical, à savoir obtenir une modification du derme sans blessure dermique ni épidermique.

Bien souvent notre technique est comparée à la mésothérapie, les aiguilles étant remplacées par les micros jets d’eau dont on a démontré le rôle de transporteur trans épidermique jusqu’au derme papillaire. L’énorme avantage supplémentaire de la technique réside dans le fait qu’elle est naturelle : on n’injecte pas de substances exogènes de remplissage, mais on apporte directement aux cellules concernées de la peau (kératinocytes, mélanocytes, fibroblastes) le « carburant » nécessaire pour qu’elles fonctionnent mieux sans les agresser et sans effet rebond.

Enfin l’eau utilisée dans l’hydrothérapie non seulement participe à l’hydratation profonde de la peau mais permet de réaliser lors de chaque séance un nettoyage performant et salutaire de la peau, ce qu’aucune autre technique de réjuvénation citée précédemment ne permet de faire. C’est une technique très compète, mais qui peut être avantageusement combinée avec d’autres techniques de soins rajeunissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *