hypnose

La thérapie par l’hypnose

La gestion du stress, de la douleur, des troubles psychiques, l’amélioration de la confiance en soi, voilà autant de défis à relever au quotidien. Une pratique de la médecine douce adoptée par celle moderne permet de réduire l’attention de l’individu vers le monde extérieur : c’est l’hypnothérapie. À la fois une technique thérapeutique et un état modifié de conscience, elle éveille l’état d’inconscience du patient et l’aide à percevoir de nouvelles ressources. En quoi consiste la thérapie par l’hypnose ?

La thérapie par l’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

Du grec hupnoein qui signifie endormir, l’hypnose désigne un état modifié de conscience (EMC) ou transe. C’est une période qui plonge l’individu entre la veille et le sommeil, c’est l’état de veille paradoxal. Cet état naturel est expérimenté au quotidien dès que l’individu s’évade pour un laps de temps. 

Il peut s’agir d’un temps de lecture, pendant qu’on visionne un film. La thérapie par l’hypnose a pour but d’aider l’individu à accéder aux ressources inexploitées de son cerveau. En éveillant l’état d’inconscience de l’individu, elle lui permet d’activer ses nouvelles ressources pour s’accepter et enclencher son processus de guérison. Il existe plusieurs cabinets d’hypnothérapie à Paris qui proposent leur service. Afin d’avoir une idée précise, consultez celui d’Olivier Peyrega accessible via https://www.peyrega-hypnose-paris.fr/.

La thérapie par l’hypnose est davantage utilisée aussi bien en médecine qu’en psychothérapie. Pour cause, elle est efficace pour venir à bout de la douleur ou pour libérer les patients de certains troubles, des dépendances ou des mauvaises habitudes. 

En psychothérapie, elle est une pratique de soins cliniques (cognitives, comportementales, psychanalyses). L’hypnothérapie sert à réaliser un grand nombre de soins en se basant sur les différents outils et la communication hypnotique. 

Elle exige du thérapeute une attention particulière et un degré élevé de compétence pour cerner les diverses réactions des patients. L’hypnose exige également l’état de conscience permanent du patient pour être en mesure d’orienter son thérapeute vers ses besoins. La thérapie par l’hypnose dispose de vastes champs d’application.

La séance d’hypnothérapie, comment se déroule-t-elle ?

Pour préparer le patient et assurer une bonne séance d’hypnothérapie, il existe quatre étapes principales.

La prise de contact

Toute séance d’hypnothérapie débute par la prise de contact entre le patient et le thérapeute. En effet, elle permet à ce dernier de mettre en place une relation de collaboration avec son patient : c’est l’alliance thérapeutique. Cette dernière est le socle pour déterminer la préoccupation du patient et définir les objectifs à atteindre sous hypnose. 

La prise de contact permet au praticien de connaître son patient et de définir les exercices sous hypnose qui lui conviennent.

L’induction

À l’étape d’induction, sur proposition du thérapeute, le patient a la possibilité de décider de l’environnement propice pour la séance thérapeutique. Ce choix en effet, marque le début de l’état d’hypnose, car il aide le patient à le susciter de manière intentionnelle. 

Celui-ci peut déjà commencer à percevoir son environnement idéal d’hypnose, l’élargir à la réalité de la thérapie et s’y projeter progressivement.

La phase thérapeutique

La phase thérapeutique marque le déroulement de la séance proprement dite. Elle débute par une projection progressive du patient vers son cadre environnemental propice pour changer sa perception douloureuse de la réalité. 

Par le biais d’images métaphoriques remplies de sens pour le patient, le thérapeute l’aide à modifier sa perception. Dès lors, le patient apprend à évacuer toutes ses certitudes et se laisse persuader par le thérapeute. Il comprend que ses difficultés et ses douleurs ne sont que passagères.

Le retour à l’état de conscience ordinaire

C’est la dernière étape de la thérapie par l’hypnose. À ce niveau, le patient recommence peu à peu à établir le contact avec les composantes de son environnement immédiat. Au fil des séances, il découvre progressivement de nouvelles méthodes pour accepter sa réalité sans pour autant se laisser submerger par les difficultés. 

Son vécu hypnotique demeure et il est même capable de revivre toutes les sensations de la thérapie en autohypnose. Cette dernière pouvant être réalisée sans l’aide du thérapeute.

Les différentes techniques d’hypnose

Toutes les techniques de l’hypnose se basent sur un système d’induction. Leur but est de transférer des images métaphoriques au patient pour le sortir de ses peurs et douleurs. Il existe cependant de petites différences entre les techniques d’hypnothérapie ce qui explique leur diversité.

L’hypnose classique

L’hypnose classique est la plus ancienne de toutes les techniques de thérapie par l’hypnose. Datant de 1841, elle a la particularité de se baser sur des suggestions visant directement les besoins des patients. Ces derniers sont sujets à des injonctions aussi bien verbales, visuelles que corporelles

L’hypnose classique est une thérapie autoritaire, directe et très employée par les praticiens. Son utilisation est adéquate dans les cas de troubles du comportement, de la personnalité ou pour améliorer le ressenti corporel des patients.

Hypnose Ericksonienne

L’hypnose Ericksonienne a été introduite au cours du 20e siècle par Milton Erickson, psychologue et psychiatre américain. Elle emploie certaines méthodes de l’hypnose classique, mais ne se déroule pas de façon linéaire. Elle fonctionne plutôt selon le cheminement erratique de l’état d’inconscience.

En se basant sur la structure psychophysique complexe de l’individu, Milton Erickson démontre qu’il est difficile d’y accéder en se basant sur un symptôme. Dès lors, il suggère de faire appel à la créativité de l’inconscient dont l’expression peut changer la réalité, le vécu du patient.

Cette thérapie par l’hypnose nécessite la participation active du patient. Elle propose ainsi un travail personnel du patient pour s’auto guérir en s’exprimant librement avec l’aide du thérapeute. C’est une thérapie spéciale qui a la particularité de plonger le patient dans un état de relaxation profonde.

L’hypnose Ericksonienne se base sur le dialogue entre les états de conscience et d’inconscience de l’individu. Ceci est rendu possible grâce aux techniques de communication employées dans un vocabulaire symbolique. Il s’agit de la métaphore, de l’activation des rêves, de l’altération sensorielle, des suggestions… 

L’hypnose Ericksonienne est une des branches les plus connues et les plus appliquées de la thérapie par l’hypnose.

L’hypnose humaniste

L’hypnose humaniste est une thérapie qui se pratique sans l’emploi des suggestions. Elle a pour but d’accéder à l’inconscient et à la conscience supérieure de l’individu. Pour cette thérapie par l’hypnose, le praticien guide le patient et l’aide également à progresser pour comprendre ses troubles et y trouver du sens.

La nouvelle hypnose

La nouvelle hypnose est une technique récente, créée en 1979 par Daniel Azaoz. Elle emploie certaines pratiques propres à l’hypnose Ericksonienne, à l’hypnose classique et à la Programmation neurolinguistique (PNL). 

L’hypnose de spectacle

Encore appelée hypnose de rue, cette forme d’hypnose n’est pas une thérapie. Elle est employée pour faire du spectacle et pour amuser la galerie. L’hypnose de rue est spécifiquement à but récréatif.

Les bienfaits de la thérapie par l’hypnose

La thérapie par l’hypnose a pour première fonction d’apaiser le patient en se basant sur ce qui le fait souffrir. Elle a une action antistress et permet d’atténuer de nombreux troubles qui y sont associés. En calmant les angoisses, l’hypnothérapie agit efficacement contre l’anxiété et aide le patient à retrouver un bon rythme de sommeil. 

Après quelques séances avec le thérapeute, elle régule les troubles du sommeil chez le patient. Aussi, l’autohypnose aide le patient à se libérer des stimuli extérieurs qui troublent son sommeil et à s’endormir plus facilement. L’hypnothérapie aide à soulager la douleur grâce à la production maximale d’endorphines au cours de la thérapie. 

Ces antalgiques naturels soulagent le patient de ses douleurs et lui permettent de réduire, voire de se passer de la prise de calmants. La thérapie par l’hypnose est adéquate pour les patients souffrant d’arthrite, de cancer, de fibromyalgie, de maladies chroniques.

Pour l’accouchement, l’hypnothérapie aide à réduire les angoisses de la parturiente. Grâce à l’effet relaxant qu’elle procure, les femmes sont en mesure de mobiliser leurs ressources pour vaincre leur anxiété.

L’hypnothérapie aide également à améliorer la vie sexuelle. Par le biais de la relaxation et le dialogue avec l’inconscient, le patient va à l’écoute de ses désirs et se découvre davantage. Désormais, grâce à ses sens plus éveillés, il détectera plus rapidement ses besoins et désirs pour briser la routine.

Les dangers de la thérapie par l’hypnose

Bien qu’ils soient rares, la pratique de l’hypnothérapie comporte quelques dangers pour l’organisme. Entre autres, le déclenchement de processus inconscients pathogènes, de troubles psychosomatiques, psychiatriques, sexuels et les maladies psychobiologiques. 

Toutefois, il convient de retenir que les patients sujets à ces effets secondaires portent généralement un lourd passé médical ou psychotique. C’est pourquoi le spécialiste en hypnose demande les antécédents des patients afin de détecter ceux qui ne sont pas éligibles pour cette thérapie.

L’hypnose est une thérapie qui aide énormément de personnes à guérir de nombreux problèmes. Elle se base sur des techniques pour amener le patient à puiser dans ses ressources pour enclencher son processus de guérison. Elle permet de guérir des troubles et de certaines mauvaises habitudes.

2 réflexions sur “La thérapie par l’hypnose”

  1. Ping : Libérez-vous du stress et de l’anxiété grâce à l’hypnose | MMT-Fr

  2. Ping : L’hypnose conversationnelle : qu’est-ce que c’est ? | MMT-Fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *