Maladie cœliaque : une intolérance au gluten

La maladie cœliaque est une intolérance permanente à un type de protéine appelée gluten, qui est présent dans le blé, l’orge, le seigle et l’avoine. Cette intolérance provoque une réaction immunitaire qui endommage la muqueuse intestinale et entraîne des symptômes gastro-intestinaux. Il s’agit d’une maladie chronique qui peut être difficile à diagnostiquer car les symptômes sont souvent non spécifiques et peuvent se manifester de différentes façons chez différents patients.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine composite composée de gliadine (protéine alimentaire) et de gluteine. Le gluten est présent dans divers types de grains tels que le blé, l’orge, le seigle et l’avoine. Le gluten se trouve également dans certains produits transformés, y compris des sauces, des farines et des soupes.

Causes de la maladie cœliaque

Les causes exactes de la maladie cœliaque sont inconnues, mais on sait qu’elle est liée à une réaction auto-immune anormale du système immunitaire à la protéine gluten. Dans la maladie cœliaque, le système immunitaire réagit en attaquant les parois intestinales – ce qui perturbe l’absorption des nutriments et endommage la muqueuse intestine.

Plus de conseils sur : https://www.bien-manger-sans-gluten.fr/

Facteurs de risque pour la maladie cœliaque

Tous les individus ne sont pas égaux face au risque de développer une maladie cœliaque. Les facteurs de risque incluent :

  • Génétique – avoir une histoire familiale de maladie cœliaque.
  • Race/ethnie – certaines populations, notamment les personnes originaires des pays européens, ont un risque plus élevé de maladie cœliaque.
  • Âge – le risque de maladie cœliaque augmente avec l’âge.

Symptômes de la maladie cœliaque

Les symptômes de la maladie cœliaque varient considérablement d’un patient à l’autre. Certains symptômes courants comprennent :

  • Ballonnements abdominaux
  • Diarrhée
  • Fatigue
  • Perte de poids
  • Douleurs abdominales
  • Anémie ferriprive
  • Irritabilité

D’autres symptômes moins fréquents incluent des douleurs articulaires, une mauvaise croissance ou une perte de poids inexpliquée chez les enfants, des vomissements et une déshydratation.

Diagnostic de la maladie cœliaque

Le diagnostic de la maladie cœliaque est basé sur l’anamnèse, l’examen physique et des tests sanguins. Les tests sanguins permettent de détecter des anticorps spécifiques associés à l’intolérance au gluten. Une biopsie de l’intestin grêle peut également être nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Traitement de la maladie cœliaque

Le traitement le plus efficace pour la maladie cœliaque est un régime sans gluten strict. Ce régime implique l’abandon de tous les aliments contenant du gluten, y compris le blé, l’orge, le seigle et l’avoine. Vous devrez également éviter les produits transformés contenant du gluten, tels que des sauces, des farines et des soupes. En suivant ce régime, la plupart des patients voient leurs symptômes s’améliorer et les effets secondaires s’atténuent.

Complications possibles de la maladie cœliaque

Si elle n’est pas traitée correctement, la maladie cœliaque peut entraîner de nombreuses complications graves. Ces complications sont généralement dues à des carences nutritionnelles et peuvent inclure :

  • Ulcères buccaux
  • Calvitie
  • Anémie
  • Ostéoporose
  • Troubles du sommeil
  • Infertilité
  • Insuffisance rénale

Prévention de la maladie cœliaque

Il n’existe actuellement aucune façon de prévenir la maladie cœliaque. La meilleure façon de prévenir la maladie cœliaque est de limiter ou d’éviter complètement les aliments contenant du gluten. Si vous souffrez de symptômes gastro-intestinaux inexpliqués, demandez à votre médecin de vérifier si vous êtes intolérant au gluten.

La maladie cœliaque est une intolérance au gluten qui provoque une réaction immunitaire anormale et des symptômes gastro-intestinaux. Bien que la cause exacte de la maladie cœliaque soit inconnue, certains facteurs comme l’âge, la race et l’histoire familiale peuvent augmenter le risque de développer la maladie.

Les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre, mais comprennent des ballonnements abdominaux, des diarrhées, des douleurs abdominales et une fatigue. Des tests sanguins et une biopsie de l’intestin peuvent être utilisés pour diagnostiquer la maladie cœliaque.

Le traitement consiste à adopter un régime alimentaire sans gluten et à limiter ou à éviter complètement les aliments contenant du gluten. Enfin, il n’existe actuellement aucune façon de prévenir la maladie cœliaque, mais vous pouvez toujours demander à votre médecin de vérifier si vous êtes intolérant au gluten.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *