ronflement

Le ronflement, quelles solutions ?

Près de dix millions de Français ronflent en dormant. Si ce trouble respiratoire n’a aucune conséquence dans la majorité des cas, il faut en revanche parfois le traiter s’il s’accompagne d’une apnée du sommeil.

Pourquoi ronfle-t-on ?

Le ronflement, phénomène dont la fréquence augmente avec l’âge, est dû à un rétrécissement du passage au fond de la gorge, qui peut avoir plusieurs origines : une longueur anormale du voile du palais et/ou de la luette, de l’embonpoint, un cou court ou une mâchoire étroite, la présence de grosses amygdales chez l’enfant ou encore une obstruction nasale (quelle qu’en soit la cause).

Le bruit est provoqué par la vibration de l’air au niveau des muscles et des muqueuses de la gorge détendus par le sommeil.

Est-ce un trouble qui peut avoir des conséquences graves ?

Dans la plupart des cas, le ronflement n’a pas d’autre inconvénient que celui de gêner le ronfleur et son conjoint. Parfois, en revanche, il s’accompagne d' » apnées du sommeil « , c’est-à-dire d’arrêts respiratoires d’une dizaine de secondes.

Les apnées sévères peuvent être dangereuses, parce qu’elles perturbent le sommeil (le ronfleur dort mal, se sent fatigué dans la journée et risque de s’endormir n’importe où, par exemple au volant), mais aussi et surtout parce qu’elles augmentent les risques cardiaques en raison d’une insuffisante oxygénation de l’organisme.

Comment peut-on remédier à ce genre de trouble ?

Le traitement d’un ronflement passe par plusieurs étapes, en fonction de la gravité des apnées qui peuvent l’accompagner.

1/ La plus simple consiste à adopter une bonne hygiène de vie : perdre du poids (notamment pour faire  » fondre  » le cou), proscrire les repas du soir trop copieux et trop arrosés, ne pas prendre de somnifères, arrêter de fumer et éviter la position couchée sur le dos (dormir sur le côté).

2/ Il convient de consulter le médecin si le ronflement est dû à des problèmes rhino-pharyngés qu’il s’agit de traiter.

3/ Le traitement médical passe parfois aussi par une intervention chirurgicale (classique, au laser ou par radiofréquence) visant à faire de la place dans la gorge et/ou le nez (par ablation des amygdales, de la luette et/ou d’une partie du voile du palais).

4/ En cas d’apnée sévère accompagnant le ronflement, le port d’un masque nasal pendant le sommeil est parfois prescrit. L’essentiel est, en tout état de cause, de ne pas hésiter à consulter un médecin en cas d’apnée du sommeil constatée par le conjoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *